Pour que demain vienne

éditions Lunatique

Les lendemains qui chantent, bien sûr que ça fait rêver. Surtout quand on est jeune, avec la vie devant soi. Seulement, avant que demain vienne, il y a la nuit ; blanche pour certains, qui ne trouvent plus le sommeil à force de mauvais rêves éveillés ; noire pour les autres, sans même une lueur d’espoir.

Corine Pourtau égrène ses histoires avec une cruauté gracile.

Ses personnages voudraient bien grandir, surmonter les épreuves d’un passé difficile et atteindre l’âge adulte, mais la réalité est là, tapie dans les profondeurs de la nuit, prête à surgir, les surprendre, prête surtout à se repaître de ces cœurs tendres.

Extrait de la nouvelle "Pavane" - lu par l'auteur
00:00 / 00:00

Ce recueil a été finaliste  du Prix Ozoir'Elles de la nouvelle, du Prix du festival de la nouvelle de Lauzertes, du Prix Littér'Halles, du Prix des lycéens de Saint-Pierre et Miquelon,.

On en parle...

Libfly

Cinq histoires prenantes. Cinq parcours tantôt tortueux, tantôt limpides, tout en finesse, même quand cela va droit au but.

La première histoire m'a profondément touché. Le désarrois d'une mère face à son fils qui plonge... Que faire pour le faire revenir ? Les fins sans tomber dans le jeu des chutes qui remettent tout en cause - un peu saoulant parfois dans l'exercice de la nouvelle - laissent rarement sans réaction. La diversité des thèmes, l'ancrage social et l'authenticité des situations rend ce livre profondément humain. On comprend, on se projette, on s'effraye rien que d'y penser, on se demande comment on ferait avec et puis l'histoire suivant arrive. J'ai eu besoin de faire une pause entre chaque histoire afin de laisser la fin se déposer, mais très vite j'ai eu envie de lire la suivante. C'est un ouvrage très cohérent et fort. La couverture énigmatique colle bien au propos. Son abstraction en noir et blanc pleins de nuances en disent beaucoup sur le titre.

par Tmor Le 23 janvier 2017 à 14:45                                                              

Lire la suite...

Charybde 27 - le blog

Cinq nouvelles de l’ironie du sort et du destin joliment accablant.

Cinq nouvelles d’espoir et de désarroi, de tendresse désarçonnée, de choses qui auraient pu mieux tourner, d’humour noir et d’ironie du sort, parfois assenant leur simplicité diabolique en un coup fatal, parfois développant une ruse machiavélique pour porter leur estocade. [...]

Corine Pourtau excelle à manier, chaque fois en une vingtaine de pages, l’art du malentendu dramatique, de l’attente tragiquement déçue, ou de l’ironie du sort. Avec un léger sadisme paradoxalement fort réjouissant à la lecture, elle élabore ces fragiles et beaux abris de mots pour espoirs fugitifs et pour illusions perdues, usant d’une certaine féérie dans la tourmente et dans la nuit.

Hugues Robert, librairie Charybde.                                                                                          Lire la suite...

Nouvelle Donne

C’est toujours avec plaisir que nous découvrons de nouveaux auteurs, surtout quand ils sont aussi talentueux que Corine Pourtau. Ce recueil, curieusement titré « Pour que demain vienne », aurait plutôt dû s’appeler « Dansez, les petites filles », début d’un poème de Victor Hugo mis en exergue et repris par extraits avant chaque nouvelle. Celles-ci ont d’ailleurs pour titres Valse lente, Pas de deux, Pavane, Bacchanale et Séguedille, c’est dire si le thème de la danse est omniprésent, même s’il n’est utilisé que comme métaphore.

Brigitte Niquet                                                                                                                            Lire la suite...