Ateliers d'écriture

J'anime régulièrement des ateliers d'écriture.

Je propose des ateliers thématiques (écrire des nouvelles, des haïkus, des textes à caractère autobiographique...).

Je peux également définir avec vous un atelier qui réponde à un besoin, une exigence spécifiques.

Atelier 1
Écrire pour transmettre : fragments autobiographiques

Écrire pour transmettre ?

Dans la vie, il arrive un moment où, « passé.e en tête du peloton », on prend conscience d’être devenu le/la dépositaire d’une grande part ou de l’intégralité de la mémoire familiale. Archives, photos, lettres, albums, journaux intimes, vidéos, bijoux, livres fétiches, objets chargés de réminiscences et d’affects... Mais aussi et surtout sommes-nous dépositaires de ce qui ne se voit pas, de ce que nous ne pouvons sortir d’une boîte ou d’une armoire, pour l’étaler sur la table. Tant de souvenirs, d’images, tant d’anecdotes, de lieux traversés, tant de paroles échangées, de mythologies et d’adages propres à la famille. Tant d’êtres aimés dont nous portons dans le cœur et l’esprit la vivante mémoire. Comment conserver ce patrimoine non matériel, mais si constitutif de ce que nous sommes et de ce qu’est notre famille ? Comment le transmettre ?

En écrivant.

 

Me contacter

pour plus d'informations

sur ces ateliers .

Au cours de cet atelier, qui s’adresse à tout le monde, y compris aux personnes qui n’ont encore jamais participé à un atelier, vous écrirez à partir de supports ou de consignes.

Il s’agira, au cours des séances, de produire des textes courts à caractère autobiographique. Ces « fragments », placés les uns à côté des autres, composeront, à la manière des peintres pointillistes, un premier tableau représentatif de cette mémoire familiale.

Cet atelier « fragments », comme son intitulé l’indique, n’a pas pour vocation la composition d’un récit long et structuré, mais l’évocation d’un lieu, d’un moment de vie, d’une anecdote, d’un objet emblématique, d’une personne…

Cet atelier pourra éventuellement être suivi d’un atelier « niveau 2 » : Écrire pour transmettre : du fragment au kaléidoscope, dont l’objectif serait l’écriture d’un corpus plus structuré, sans être toutefois une autobiographie au sens littéraire du terme.