Dernière parution

All The Things you Are

Y’avait pas plus jolie fille au Jackson’s que Minnie Waterfield. Les soirs où elle y chantait, y’avait tant de monde, tant de types rassemblés au pied de la scène, qu’on aurait pu croire que tous les gars de Tremé et des autres quartiers s’étaient donné le mot. Y’avait même des Blancs. Pour être sûrs d’avoir une place, on arrivait très en avance. Bien plus en avance qu’au boulot, ça… On traînait en petites grappes désœuvrées autour du club en attendant l’heure de l’ouverture, habillés pour écouter Minnie comme si c’était pas au Jackson’s qu’on allait, mais au Carnegie Hall, le jour où le Duke y a donné son Black, Brown and Beige. Et plus les minutes passaient, plus on s’agglutinait devant la porte. Torrent humain. Bouillonnant. Impatient. Prêt à faire sauter la digue.

Pourtant, c’était qu’un club de seconde zone, le Jackson’s, avec ses photos de Billie Holliday, King Oliver ou Jelly Roll et ses Red Hot mangées par la fumée des cigarettes. Un de ces endroits qui fleurissent au fond de ruelles sans réverbère, juste pour que des pauvres types qu’ont jamais su ce que rêver veut dire se rassurent, en constatant qu’ils ne sont pas les seuls.

[...]

Un extrait lu par l'auteure

Actualité

Pas d'événement à venir